Sculpteur par la passion, je vis par et au travers de la sculpture...

27/11/2009



Jésus. La souffrance. La création.




Jésus. Pendant très longtemps j'ai voulu traiter ce thème sans savoir comment procéder, vers quelle direction me tourner. Je viens de commencer. Je descends très profondément dans moi. Je cherche. La terre se laisse manipuler par mes mains plus facilement que le dessin. A voir. A sentir.





La terre parle mieux. Je veux aller encore plus loin. La source de la souffrance est énorme...



La pièce ne me quitte pas, je cogite et du coup je décide d'ajouter un peu plus de la hauteur. Je me rends compte que je sais exactement ou je veux aller. Maintenant, il faut voir comment ça avance.



Parallèlement, je fais un autre Jésus. C'est une nécessite constante de comparer et de reposer le regard...



Une amie me parle de la dignité. Oui, je veux faire transparaître la dignité.



J'agrandies le buste, car il manque de la hauteur... J'hésite, je ne sais toujours pas s'il faut faire les bras... Ça me tente, mais en même temps ce n'est pas le but pour cette pièce là. Je m'arrête...



Je fais encore un autre Jésus. Cette fois-ci, la tête en haut. Comme si il se plaignait à son Père de l'avoir oublié.

Ah, l'anatomie... Je me rends compte que c'est extrêmement important de la connaître pour pouvoir l'ignorer...




Si Jésus a pris toute la souffrance de l'humanité, que devient la souffrance de chacun de nous? Devient-on petit devant la douleur des autres?
J'entends Aznavour aujourd'hui qui dit que sa poésie à lui c'est la poésie de la rue, donc ce n'est pas la poésie.

La sculpture alors? La souffrance que la sculpture traduit... Peut-elle être poétique? Surtout que j'ai la prétention de me diriger vers la sculpture de la rue...

Toujours des grands mots... Un jour je ferai Christ en entier. Ces pièces resteront des croquis précieux.


30 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Jesus ?? pourquoi ??

    toujours lui !

    et s'il n'avait été qu'un homme ? parmi d'autres ?
    un homme où la dignité n'était pas son idéal.
    simplement un être humain pris au piege par d'autres
    qui se sentaient digne d'un autre dirigeant..

    moi aussi j'existe et suis prêt a mourir pour sauver hommes et femmes mais pas pour l'idéal d'un Dieu
    mais celui de la vie ......

    Tu as bien travaillé quand même bravo et gros bizoox of BouBou
    ( seul Dieu parmi les hommes qui parfois comprend l'ange déchu; mais il ne faut pas lui en vouloir.. lui est né simplement sans protecteur magique )

    RépondreSupprimer
  3. Nous avons la chance d'avoir connu Jurga tres tôt
    l'artiste ,son art et son esprit
    La chance aussi de possèder une petite partie de ses pensées dessinée ou sculptée dans quelques pièces magnifiques qui ornent notre humble maison.
    Ces pièces émanent tantôt la chaleur d'un moment tantôt la tristesse d'une interrogation.
    Mais jamais nous ne nous lasseront de ces regards, ces expressions et de ce mouvement perpétuel de cette recherche intérieure si ancrée dans l'artiste ..
    we love Jurga

    RépondreSupprimer
  4. jurga, mon amie.
    je ne peux même pas décrire ce que je ressens en voyant tes oeuvres. elles transpirent la tristesse, l'émotion, l'amour, la crainte... tant de sentiments qui s'entrechoquent.
    tu es certaine qu'il s'agit de Jésus là ? non, je pense que c'est toi qu'on admire... à méditer.
    je t'embrasse très fort mon amie et continue de nous emmerveiller.

    trin2a

    RépondreSupprimer
  5. ca envoie fort jurga,vraiment .
    les photos sont tres belles en +.
    c'est quoi ta prochaine sculpture?
    joaquin

    RépondreSupprimer
  6. Jurga, c'est beau le regard en haut...
    très fort comme impression.
    Effectivement je comprend très bien quand tu dis que tu descends très profondement en toi, c'est un travail qui doit bouleverser.
    C'est pas par hasard si Jésus et Jurga commencent par la même
    lettre et possèdent le même nombre de lettre... :-)
    Isabelle

    RépondreSupprimer
  7. "Il n'y a en art, ni passé, ni futur. L'art qui n'est pas dans le présent ne sera jamais".
    (Pablo Picasso)
    Le votre, est parfaitement dans le présent : celui des émotions, de l'humain sans mot. Bravo mille fois.
    Et ....je reviendrai souvent sur votre site.
    Magnifique.

    RépondreSupprimer
  8. félicitation et bonne année artistique 2010

    l'art est présent pour ceux qui l'apprécient dans le temps de l'observation et non dans la critique de ce qui c'est écoulé
    les artistes conçoivent avec leur coeur et leur sentiment du moment; un jour l'amour, la haine un autre la stupeur ,le stress ou la béatitude... voilà pourquoi chaque être s'y retrouve de façon intemporelle
    il suffit pour celà de figer le temps et l'espace d'un moment,comme certaines odeurs qui nous paralysent quelques secondes pour nous replonger dans des souvenirs diffus.....
    les lignes des personages de Jurga nous y invitent volontiers et toutes leurs attitudes génerent de façon naturelle cet arrêt si nécessaire à notre sensibilité boulversée par ce quotidien si cartésien...

    j'avais dans ce court moment besoin d'exprimer celà( pardonner l'hortographe)

    merci d'encourager notre Jurga tant appréciée

    RépondreSupprimer
  9. Marie-Claude Bonmariage20 janvier 2010 à 00:46

    Je viens d'offrir une de vos oeuvres ("je l'aurai, je l'attraperai")à l'homme que j'aime. Nous sommes allés à Beaune ce week-end... Nous avions déjà vu vos oeuvres il y a environ 2 ans, étions tombés sous le charme et nous étions juré de revenir...
    Maintenant une petite partie de vous vit chez nous en Belgique et j'en suis profondément fière et émue.
    Grâce à ce blog je vais pouvoir suivre votre évolution.
    Les oeuvres que j'ai vues dimanche à L'espace contemporain me donnait le sentiment d'une grande tristesse. Patricia André nous a parlé de vos sculptures sur le Christ; je viens de les admirer.Elles sont magnifiques. Je ne sais pas comment exprimer ce que je ressens, mais je suis très touchée. C'est comme si je vous connaissait bien alors que l'on ne s'est jamais rencontrée. J'espère pouvoir le faire une fois que vous serez à la galerie.
    Je remercie l'ange qui a fait que nos chemins se croisent.
    Continuez à aller,le plus positivement possible, au plus profond de vous même; vous êtes une belle personne.
    A bientôt

    RépondreSupprimer
  10. c'est tres beau ! j'adore !
    www.michmache.skyrock.com

    RépondreSupprimer
  11. je ressens beaucoup d'émotion.
    j'ai l'impression qu'ils attendent quelque chose et au même temps leurs pensé est ailleurs.
    C'est bouleversant.
    Elena

    RépondreSupprimer
  12. "Je fais encore un autre Jésus. Cette fois-ci, la tête en haut. Comme si il se plaignait à son Père de l'avoir oublié."

    c'est drôle en vous lisant, je me suis rappelé une toile que j'avais réalisé quand j'étais jeune, sur le même thème, où jésus dans les bras de sa mère, les yeux levés au ciel semblait dire :"pourquoi m'as tu abandonné" c'est cette attitude qui en fait un être plus proche des hommes, un thème vraiment intéressant. Votre sculpture a agit sur moi comme la madeleine de Proust, merci.

    RépondreSupprimer
  13. Clairelise May Chobelet21 mars 2012 à 12:07

    Merci Jurga, pour ces si belles pièces qui sont arrivées à la Galerie du PARC de Gravenchon(76) pour notre expo QUATUOR à CORPS. Je suis heureuse de découvrir ton travail à l'occasion de l'accrochage, nous venons de terminer, il te reste à placer tes sculptures entre les toiles de Evelyne WEISANG, Karine LEMOINE et les miennes. Ca va être une exposition très puissante en émotions...J'en suis émue. Je t'embrasse en attendant de faire ta connaissance lors du vernissage, samedi. Clairelise

    RépondreSupprimer
  14. Clairelise May Chobelet21 mars 2012 à 12:10

    oups..... J'oubliais : J'ADOOOORE tes sculptures.

    RépondreSupprimer
  15. Jamais je n'avais reçu autant d'émotion en regardant des sculptures...elles sont plus que belles, elles sont puissantes, elles vivent...Jurga sait parfaitement manier la matière , fabriquer de la douceur avec la rugosité de la terre... c'est une magicienne, peut-être même une fée... qui sait ?...(je ne regrette pas mon voyage depuis Paris pour cette magnifique exposition à la Galerie du Parc de Gravenchon, aussi pour les toiles de Clairelise)
    Merci Jurga pour ces petits bonheurs...
    Bises
    Thierry K.

    RépondreSupprimer
  16. I love your work!! Is it sold anywhere in the USA?
    Regards.
    Lew Hagood
    www.lewhagood.com

    RépondreSupprimer
  17. Dear Lew! Yes, it is, in :
    Les Ateliers, european gallery,
    8787 N. Scottsdale Rd 120
    Scottsdale, AZ 85253

    RépondreSupprimer
  18. comment peut on acheter une de vos créations (terre cuite) (via internet?) puisque les galeries dans lesquelles vous exposez sont toujours trop loin de notre région???

    RépondreSupprimer
  19. Que d' émotion en admirant vos oeuvres réalisées avec un immense talent...:-))
    Je vais venir à St Valéry sur Somme et cela me réjouis...!
    Vous avez tout d' une très grande...:-))

    RépondreSupprimer
  20. You have amazing talent. Each piece exudes emotion and touches my soul. I love the children with their Father on the bench.... it portrays a deeply sad situation. I am so glad I have found you .You clearly give of yourself and put your all into each piece. Stunning! Extraordinarily emotive and talented! Many Blessings.

    RépondreSupprimer
  21. Votre est bouleversant et déroutant
    J'ai un sentiment de tendresse, de tristesse et d'empathie en regardant vos personnages et surtout les enfants.
    On a envie de pénétrer le regard et la pensée de ces personnages.
    Mes respects
    sincèrement

    Merci pour ce partage

    RépondreSupprimer
  22. Bravo JURGA, vos sculptures sont admirables !

    RépondreSupprimer
  23. Claude Clément (à lire au féminin)19 décembre 2015 à 15:27

    Votre travail et votre réflexion, votre approche des êtres et de l'art, votre empathie avec vos sujets me bouleversent. MERCI d'être l'artiste que vous êtes, le regard que vous êtes, les mains que vous êtes...

    RépondreSupprimer
  24. J'ai oublié de vous laisser un contact, car j'aimerais pouvoir suivre votre travail, vos expositions et, peut-être, vous rencontrer un jour, juste pour échanger quelques paroles sensibles.Mon métier, c'est d'écrire et, parfois, les mots me semblent tellement moins directement expressifs qu'une musique, un dessin, une sculpture !... Voici mon adresse mail : claude.clement16@wanadoo.fr

    RépondreSupprimer
  25. ce sont des sculptures qui touchent.
    travail magnifique

    RépondreSupprimer
  26. Bonjour.... Et bravo pour votre magnifique travail!!!!!!C'est superbe!
    J'aurais aimé savoir si vous organisiez des stages pour adultes. Merci beaucoup par avaance pour votre réponse!
    manuelacigogne@gmail.com

    RépondreSupprimer
  27. Chère Jurga, est-ce qu'on peut acheter votre œuvre au Brésil? Et près de Barcelone? Je suis actuellement à Barcelone mais une personne de ma famille qui habite au Brésil y a beaucoup d'intérêt. Je vous laisse mon email au cas où vous préférez m'y répondre: xboada@gmail.com

    RépondreSupprimer
  28. Chère Jurga, est-ce qu'on peut acheter votre œuvre au Brésil? Et près de Barcelone? Je suis actuellement à Barcelone mais une personne de ma famille qui habite au Brésil y a beaucoup d'intérêt. Je vous laisse mon email au cas où vous préférez m'y répondre: xboada@gmail.com

    RépondreSupprimer